• Actualités
  • Contact
  • Risma a tiré profit d’une bonne orientation du secteur touristique pour afficher de bonnes réalisations financières et commerciales à fin 2018.

    «En 22 ans d’activité au Maroc, Risma n’a jamais affiché d’aussi bonnes performances !», c’est ce qu’a affirmé d’emblée, Amine Echcherki, président du directoire de Risma, lors de la présentation des résultats annuels de l’opérateur. Effectivement, les indicateurs commerciaux continuent de s’améliorer avec un taux d’occupation à fin décembre 2018 de 68%, en hausse de 3 points par rapport à 2017, contre un taux d’occupation moyen de 46% pour le marché. Dans ce sillage, il convient de souligner que  le secteur touristique marocain a réalisé une très bonne année 2018.

    Le volume des arrivées a atteint 12,3 millions de touristes, en progression de +8,3% sur une année. Par ailleurs, les recettes voyages sont en hausse de +6% vs fin décembre 2017. Pour dire que Risma a tiré profit d’une bonne orientation de secteur, ceci malgré la vente de trois Ibis, avec un programme de rénovation qui a concerné  ses actifs phares. Sofia Benhamida, membre du directoire de Risma, a, d’ailleurs, assuré que «5 unités du parc sont en rénovation (soit 3,9% du parc Risma en 2018), il s’agit du Sofitel Marrakech, Ibis Casablanca City Center, Ibis Sidi Maarouf, Ibis El Jadida et Ibis Oujda. Nous sommes aujourd’hui à 50% de l’avancement des rénovations qui seront achevées d’ici 2020».

    Performances financières en amélioration

    Sur le plan financier, Risma a affiché de bonnes réalisations. En social, son chiffre d’affaires marque un bond de x 2,1 à 1.159,9 MDH pour un résultat d’exploitation de 88,4 MDH (contre -17,3 MDH une année auparavant) et un résultat net de 134,22 MDH contre -156,2 MDH en 2017, permettant une distribution d’un dividende global de 28.653.894 DH, soit  un dividende de 2 DH par action. Il est à noter que cette opération se fait pour la première fois depuis 2014 et la 2fois depuis la cotation en Bourse de Risma. Globalement, Risma a affiché un chiffre d’affaires s’élevant à 1.551 MDH (+6% vs décembre 2017), un excédent brut d’exploitation (EBITDA) de 451 MDH (+12% vs décembre 2017) et un résultat d’exploitation (EBIT) de 259 MDH (+15% vs décembre 2017). Son résultat financier au 31 décembre 2018 s’élevait à -109 MDH en amélioration de 7 MDH, soit +6% par rapport à l’année dernière. «Cette amélioration s’explique par le remboursement des crédits et l’amélioration de la situation de trésorerie de Risma», affirme Sofia Benhamida. Le RN consolidé, lui, se redresse à 113,6 MDH contre -66,7 MDH en 2017.

    Perspectives prometteuses

    S’agissant de l’avenir, le top management de l’opérateur touristique assure par ailleurs qu’il poursuivra également la construction de l’Ibis Abdelmoumen dont l’ouverture est prévue en janvier 2020. Risma a également démarré la construction d’un Novotel à Rabat d’une capacité de 176 chambres. En parallèle, «Risma est toujours à l’écoute des opportunités d’acquisition ou de cession et continue sa démarche engagée, à savoir une démarche stratégique d’amélioration de sa rentabilité d’exploitation», assure de son côté Amine Echcherki. Ceci passe par une maîtrise de son développement, une amélioration de ses ratios de gestion et une maîtrise de ses équilibres financiers.

    LesEco.ma