Trois questions à Amine Echcherki

Trois questions à Amine Echcherki

La Nouvelle Tribune 20 avril 2016

Président du Directoire de Risma

Un chiffre d’affaires en hausse et une forte progression des Sofitel en 2012

La Nouvelle Tribune :

Risma vient de publier ses résultats 2012 qui montrent un équilibre entre l’excellente performance des hôtels haut de gamme que sont les Sofitel et le moyen gamme en perte vitesse d’une part et le low cost qui tout en se portant bien, ne représente pas encore une part significative de l’activité de Risma. Est-ce une bonne lecture du bilan 2012 ? Est-elle corroborée par les perspectives que vous avez tracées?

Amine Echcherki :

Globalement, RISMA affiche un chiffre d’affaires en hausse sur l’ensemble des segments ( + 10 %)  avec une forte progression pour Sofitel, due en particulier aux effets de périmètre résultant des ouvertures des Sofitel Casablanca Tour Blanche et Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa.

Le segment milieu de gamme a été quant à lui affecté par la mauvaise performance des hôtels qui sont  justement  sortis du périmètre Risma en 2012.

Quant au segment économique il confirme sa bonne résistance, la qualité de ses performances et sa forte rentabilité.

Comme nous l’avons précisé, le développement de Sofitel est parachevé et désormais, c’est la montée en régime des dernière ouvertures qui va amplifier la contribution générale de ce segment.

Le segment milieu de gamme entre dans une période de consolidation de ses fondamentaux. Le segment économique faiblement capitalistique et fortement bénéficiaire sera désormais le seul segment appelé à se développer lors des 2 prochaines années pour consolider encore plus notre réseau et protéger nos positions concurrentielles.